[Question] Et si la résistance se tenait dans une graine de tomate ?

Avons-nous le choix des fruits et légumes que nous consommons au quotidien ?

Pour répondre à cette question prenons l’exemple de la tomate !

Depuis les année 1970, l’industrie agro-alimentaire souhaite avoir des variétés hybrides, homogènes, rentables et présentables pour le consommateur !

Malheurs à vous tomate moins rondes, moins rouge , biscornu et atypique vous ne rentrer pas dans les codes de beauté !

75% de la diversité génétique des variétés de fruits et légumes ont disparu au cours du XX° siècle selon l’Organisation des Nations unies.

Mais au-delà du simple visuel de nos produits ce sont les goûts qui se perdent, notre palet s’est habitué à une palette gustative extrêmement réduite face à la diversité que la nature nous offrait il y a encore moins d’un siècle.

Depuis les années 70 les accords commerciaux et la législation nationale puis européenne dictent les catalogues officiels pour les semences autorisées ou non à la vente !

Sortir du catalogue pour une tomate c’est petit à petit sortir du circuit de commercialisation classique, ne plus être rentable pour les producteurs et disparaître de nos terroirs.

Une réponse à été donnée avec un catalogue des catégories de « conservation » et « amateurs » mais les démarches bureaucratiques sont en général dissuasives… Et ces dernières sont généralement destinées à l’autoconsommation !

Mais alors les tomates qui entrent dans aucun des catalogues … ?

Tenez-vous bien, certains pays vont jusqu’à interdire la vente de semence et l’échange !

Un rapport de différentes ONG montre que le marché des semences est entre les mains de Bayer (anciennement Monsanto), Syngenta et DuPont-Pioneer.

Pour faire simple 85% des légumes sont détenus par les 5 plus grands semenciers…

L’autre inquiétude sont les variété hybrides qui de plus en plus prennent place dans le paysage agricole, ces dernières plus fragiles car déconnectées du terroir dépendent des remède chimiques pour survivre…

Alors nous pouvons le dire, échanger des graines « hors catalogue » entre particuliers revient à un acte de résistance et vendre ces dernières  revient à être hors la lois !

Alors attention à vous dealers de graines !