Direct producteur : découvrez le petit épeautre de Haute Provence bio de Patrice Maronnier

L’épicerie bio de la Super Halle d’Oullins vous propose de découvrir la ferme et les produits de Patrice Maronnier, producteur de céréales et légumineuses en agriculture bio dans les montagnes de Haute Provence. Il a notamment travaillé sur l’élaboration du cahier des charges de l’IGP Petit Epeautre de Haute Provence*.

Un focus sur le petit épeautre de Haute Provence et des recettes vous attendent à la fin de cet article !

Retrouvez toutes les pépites de l’épicerie ici

Historique de la ferme

Patrice Maronnier et sa compagne possèdent une petite exploitation (50ha) de moyenne montagne (900 m) en Haute Provence, dans une région classée en zone de montagne sèche.

Leur installation c’est faite en dehors d’une reprise familiale sur une ferme en dormance à Mévouillon (26) depuis plusieurs années.

La bio comme une évidence

Ils se sont installés officiellement en juillet 1996, sur cette ferme qui possédait déjà une certification en agriculture biologique. S’inscrire dans cette continuité a été pour eux une évidence. Dans le cas contraire, ils auraient eux-mêmes débuté la conversion de la ferme, convaincus de vouloir s’engager dans une agriculture différente.

Selon eux, la considération du sol est prioritaire à toute action, le choix des rotations doit être mûrement réfléchi pour minimiser tout problème phytosanitaire (selon l’adage mieux vaut prévenir plutôt que guérir…), la terre doit être suffisamment enrichie (amendements organiques) afin de satisfaire la culture qu’elle reçoit… bref, une conception du travail en harmonie totale avec leur philosophique de vie…

Evolution de l’activité et de la commercialisation des produits

Durant les 10 premières années, avec les enfants en bas âges, l’activité de la ferme se partageait entre de l’élevage (volailles, canards et lapins) et des cultures : fourrage, céréales, légumineuses à graines (lentilles, pois chiche). Le tout était distribué selon un circuit de commercialisation plutôt long (vente à des grossistes).

Les enfants grandissant, la ferme s’est concentrée sur de la polyculture (plantes aromatiques, maraichères) et la commercialisation s’est orientée vers des circuits de plus en plus courts (magasins spécialisés, amap, paniers et points de vente collectifs), notamment par obligation économique. En effet, pour conserver la taille de la ferme et assurer la pérennité des 2 emplois qui la font exister, les revenus n’étaient plus suffisants avec de la vente en circuit long.

Et maintenant ?

Aujourd’hui, après vingt années de fonctionnement, la ferme reste toujours en fermage intégral, avec un investissement important dans le développement de certaines filières (et notamment l’IGP* petit épeautre de Haute Provence), dans le fonctionnement d’une coopérative locale, ainsi que dans le développement de circuits courts (associations, points de vente collectifs).

Patrice admet que, malgré les difficultés rencontrées au début dans une région dont ils n’étaient pas originaires, avec en plus le choix d’une agriculture différente (20 ans en arrière, la bio ne recevait pas la même considération que maintenant), il n’y a pas grand-chose qu’ils auraient fait différemment.

Leur gamme

L’intégralité des produits qu’ils proposent est en agriculture biologique. Vous retrouverez donc dans les rayons de notre épicerie bio : pois chiches en vrac, farine de pois chiches, éclats de pois cassés, graines de luzerne (ou Alfalfa) et bien entendu du petit épeautre de Haute Provence, en vrac et en sachets !

Focus sur le petit épeautre de Haute Provence

Le petit épeautre ou engrain, est une céréale cultivée depuis des milliers d’années dans les régions méditerranéennes. Progressivement délaissé au profit d’autres cultures plus productives (et sans décorticage), cette variété s’est néanmoins transmise de génération en génération, et il fait aujourd’hui partie intégrante du patrimoine de Haute Provence.

Attention à ne pas confondre épeautre et petit épeautre ! Ce dernier se distingue par des grains alignés de façon symétrique sur l’épi et un grain qui, après décorticage n’est pas fendu.

Le petit Epeautre de Haute Provence (IGP) assure :

  • une origine,
  • une culture dans le respect de l’environnement et de la biodiversité : semences locales non hybridées, culture extensive, sans pesticide,
  • une qualité supérieure liée à des savoirs-faire particuliers (notamment le décorticage).

Le petit épeautre est une céréale intéressante d’un point de vue nutritionnel : elle contient magnésium, phosphore et calcium, mais surtout elle ne se compose que 7 % de gluten. Or il semblerait que celui du Petit Épeautre est mieux toléré et digéré par l’organisme. Néanmoins, cette céréale ne peut être conseillée à une personne intolérante au gluten.

Des recettes, des recettes !

Patrice Maronnier nous propose de découvrir 3 recettes simples et délicieuses, à base de petit épeautre ou de pois chiche.

  • Porc au petit épeautre, poireaux et céleri

Faire cuire le petit épeautre durant 30 minutes, égouttez

Dans un wok, faire revenir un morceau de poitrine de porc coupé en dé grossier dés que la graisse commence à fondre, ajouter des cubes de sauté de porc et les faire revenir.

Puis ajouter une grande quantité de poireaux coupé en lanière, avec quelques branches de céleri feuille , ensuite couvrir le wok, baisser la température afin de faire fondre les poireaux à feu doux (penser à remuer régulièrement pour éviter que cela n’attache).

Puis ajouter un peu d’eau (pour liquéfié la préparation) avec un cube légume et enfin ajouter le petit épeautre , des herbes de Provence, et quelques feuille de laurier puis salé et poivré a convenance.

Laisser mijoter en surveillant bien entendu jusqu’à cuisson de la viande et évaporation totale de l’eau ajouté précédemment.

  • Croquettes de pois chiche (sans cuisson des pois chiche)

Faire tremper 500gr de pois chiche toute la nuit, le lendemain les égoutter et les réduire en purée à l’aide d’un mixeur en y incorporant également 2 oignons durant le mixage, ainsi que l’équivalent d’une tasse à thé d’huile d’olive et une grosse tomate bien mixer le tout.

Sortir la préparation du mixeur, ajouter du persil, 200gr de féta concasser, origan, une demi tasse de sésame, cumin sel poivre et du pain sec sans croute ou biscotte au choix afin d’obtenir une consistance un peu ferme pour pouvoir réaliser des galettes pas trop plate (entre la boulette et la galette) qui se tiennent.

Enfin faire frire dans une poêle avec de l’huile et accompagner d’une salade verte ou autre.

  • Purée de pois chiche

La veille, mettre 500gr de pois chiche à tremper, le lendemain les égoutter, les mettre à cuire en pensant bien des les démarrer à l’eau froide non salé (comme pour toutes les légumineuses), une foi cuit, bien égoutter, puis les passer au mixeur avec 10 cl d’huile d’olive, 10 cl de purée de sésame (facultatif), 2 gousse d’ail et le jus de 3 citrons, salé, poivrer, verser un peu d’eau pour liquéfier la mixture.

Mettez en terrine et saupoudrer de paprika doux. 

A bientôt dans les rayons de l’épicerie bio de la super Halle d’Oullins pour découvrir les produits de la ferme de Patrice Maronnier !

Iseult et Laure-Hélène, épicerie bio de la Super Halle d’Oullins (10 min de Lyon)

 

* IGP : Indication Géographique Protégée : identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. Source : http://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Indication-geographique-protegee

Pour en savoir plus sur l’IGP Petit Épeautre de Haute Provence  : http://www.petitepeautre.com